KACOU 8 : LA REUNION OECUMENIQUE

(Prêché le dimanche 12 janvier 2003 à Locodjro, Abidjan – Côte d’Ivoire)

1 Je voudrais parler de la réunion œcuménique. Les prophètes en ont parlé et cela est arrivé le 09 janvier 2003. Un signe historique a été donné. La Bible et le coran se sont croisés. Les catholiques, les protestants, les évangéliques, les églises révélées et rétablies, les musulmans, les bouddhistes, les mahikaris, les rosicruciens, les religions traditionnelles, eckankar, la foi baha'ie, les politiciens, les ordres mystiques… Tous se sont réunis au palais des sports de Treichville pour prier. Pour prier qui? Je ne sais pas! Cela est au-delà de mon entendement. Cela est au-delà d’une fédération d’églises. C'est ce qu'un homme ne pouvait pas imaginer.

2  Et, à l'exemple des prophètes, à l'exemple de tous ceux qui m'ont précédé dans les temps anciens, j'étais là! Je pensais y trouver des prophètes, mais il n'y en avait pas. Où sont les hommes de vérité à ce rendez-vous historique? J'avais vu en révélation des tonnerres, des éclairs de colère contre le palais des sports. Puis, j'ai vu une éclipse. Tous les chrétiens et les musulmans et les ordres mystiques se sont rassemblés avec le président de la République et ils ont prié pour la paix. Ils ont prié quel dieu? Je ne sais pas!

3  Et le lendemain, je voyais sur un journal évangélique, ce titre blasphématoire: « La Bible s'unit au coran »; le cardinal Bernard Agré, l'imam Idriss Koudouss, le révérend Ediemou Jacob qui est le plus pervers de tous les féticheurs et nganga de Côte d'Ivoire, le révérend Benjamin Boni, président de l'église méthodiste… Ils étaient tous là, sur la couverture du journal, la main dans la main. N'ai-je pas toujours dit que Satan était le dieu de ces églises, et que c’est la chauve-souris qui est leur emblème spirituel? Dieu n'a-t-Il pas placé des chauves-souris au cœur du Plateau qui est le cœur d'Abidjan et cœur de la Côte d'Ivoire?

4  Mais que se passa-t-il ce 9 janvier? Très tôt donc ce 09 Janvier, j'étais là avec les policiers et gendarmes et déjà, la Bible levée contre le palais, je criais sans cesse au mégaphone: « C'est ce matin que les ennemis de Dieu vont se rassembler dans ce lieu! C'est ce matin que les ennemis de Dieu et du pays vont se rassembler dans ce lieu! ». Et les gens me demandèrent de dire: « les amis et les ennemis de Dieu… » mais quand ils virent que je ne les écoutais pas et qu'ils ne pouvaient pas m'influencer, ils incitèrent les policiers et les gendarmes contre moi disant : « sa Parole nous trouble, nous ne pouvons pas prier avec cela dans le dos! Arrêtez-le! ». Les policiers essayèrent mais je ne cédai pas.

5  Et vers 09 heures, un responsable de la police est sorti du palais pour venir m'arrêter sur instigation mais je ne cédai pas. On a eu des échanges de paroles et il a compris. Je lui avais dit : « Monsieur, vous êtes ici de la part de votre maître et moi aussi, je suis ici de la part de mon Maître. » Puis deux autres policiers sont venus mais je ne me voyais pas en train de céder avant 10 heures. Ce fut ainsi jusqu'à 10 heures 30. Et là, un homme se présentant à moi comme étant le secrétaire national de la fédération des églises est venu du palais en soutane noire. Il avait déjà entendu parler du prophète Kacou Philippe mais il ne savait pas que c'était moi. Il a dit: « Depuis le matin tu ne répètes que cette phrase. Le président de la République et les autorités seront là et cela ne donnera pas une bonne image de nos églises. » Puis, il a demandé aux policiers de m'arrêter si je continuais. Leur chef a dit à ses éléments: « S'il répète, arrêtez-le ». Je lui ai dit : « Si je veux continuer, je le ferai parce que la Bible ne peut pas se soumettre à un treillis! Est-ce toi qui m'as commissionné pour être ici? ». Et j'étais entouré de policiers prêts à m'arrêter et je parlais si sévèrement qu'il rectifia disant : « Ne l'arrêtez pas mais prenez son mégaphone ! ». Je ne sais pas combien de fois mon mégaphone m’a été arraché.

6 Et ce matin-là, toutes les confessions religieuses étaient là. Dans le rang, je voyais des musulmans en boubou, des catholiques, des Eckankar, ainsi de suite... et ils me regardaient tous comme s’ils n’étaient pas venus pour prier. Ils me regardaient comme si j’étais leur diable alors qu’ils sont venus pour prier.

7 Et la parole du secrétaire de la fédération des églises a été comme une transmission de démons aux policiers parce qu'ils étaient excités. Et il y avait des militaires, des gendarmes et policiers. Et parmi ces militaires, il y avait un branhamiste, le père du Frère Fabrice. Or, auparavant, j'avais vu l'inscription de toutes ces églises sur la porte du palais.

8 Si vous êtes membres d'une église qui est elle-même membre d’une fédération d’églises alors vous êtes coupables devant Dieu même si vous n'étiez pas dans le palais ce jour-là.

9 Les églises ont reçu du renfort en démons ce 09 janvier et c'est à cause du réveil des saints qui est déjà en place et, par ce ministère de Matthieu 25:6. Et il y a déjà en nous cette onction qui déclenchera ce réveil. Et je vous ai dit par la Parole du Seigneur que ce réveil sera contré par les fédérations d’églises, cette caricature satanique qui n'est rien d'autre que des confréries de sorciers en manteau de brebis.

10 Si vous remarquez, le responsable de la fédération des églises et l'homme en soutane noire sont sortis du palais, du sépulcre avec des déluges de démons qu'ils ont transmis aux policiers. Vous voyez? Voyez Matthieu 8:28-34, quand le Seigneur Jésus-Christ guérit ce fou de Gadara, les mêmes démons entrèrent dans les porcs puis dans les eaux... puis dans les bergers...  puis dans les villageois qui chassèrent le Seigneur Jésus.

11 Depuis les temps anciens, tous ceux que Dieu a suscités ont agi ainsi même sans moyens car l'œuvre de Dieu n'est pas subordonnée à l'argent et, rester dans un temple pour juger ou condamner et dire que vous êtes les meilleurs, ce n'est pas l'œuvre de Dieu mais une autre forme de séduction. Ce n'est pas ce que les prophètes, les apôtres et le Seigneur Jésus-Christ Lui-même par leurs ministères nous ont enseigné. La vérité défie et s'impose sur le terrain, pas dans une église ou dans des veillées de prières mais sur le terrain.

12 Si vous n'avez pas de moyens, marchez ! J'ai prêché partout jusqu'à ce jour sans recevoir l'argent de personne si ce n'est un homme qui m'a apporté un peu de riz à la maison. Or, je n'ai pas vu un évangéliste, un prophète de ces églises qui n'ait pas reçu de chèques, villas, véhicules et autres. Ne convoitez pas ce que vous n'avez pas. Par cet Évangile, j'ai choisi le chemin étroit avec vous alors tenons ferme! Si le Ciel leur est fermé, ce n’est pas leurs biens qui trouveront le chemin. Si cela ne vous a pas été donné du Ciel avant la fondation du monde, vous ne pouvez pas donner ce verre d'eau de Matthieu 25:32-35 à un élu. Ce qu'on a fait au bois vert, c'est ce qu'on fera au bois sec. Le serviteur n'est pas plus grand que le maître. Vous voyez?

13 Ce 09 janvier, ayant crié de sept heures à dix heures, je désirais le restant de l'eau qu'ils jetaient mais si quelqu'un se hasardait à m'en donner, la foule allait s'en prendre à lui. Vous voyez? Ils me regardaient tous avec haine comme s'ils n’étaient pas venus pour prier. Des regards de Caïn! Vous voyez? Il y avait des musulmans en boubou, des méthodistes, des catholiques, des baptistes dont je reconnaissais les visages. Mon beau-frère, mari de ma cousine Claudine, qui est prédicateur méthodiste était dans le rang. Et juste derrière lui, il y avait un musulman en boubou. Vous voyez? Des cabris, des porcs, des poulets, des chiens ensemble.

14 Frères, prêchez et ne craignez point ceux qui se disent prophètes. Ce sont les mêmes esprits de magies qui se sont établis dans les églises. La Bible l'a prédit dans Matthieu 24:24. [Ndr : L’assemblée dit : « Amen ! »].

Quel prophète? Quel prophète?

15 De tous les ministères, le passé du prophète messager est pris en compte dès sa naissance. Même la vie d’un pasteur! Quelqu'un qui a un enfant hors mariage ou avant le mariage ne peut pas être pasteur. Il peut faire l'œuvre de pasteur mais il ne peut pas être pasteur. Un évangéliste d'accord mais pas pasteur ou prophète. C'est pareil si sa femme est insoumise ou si elle a un enfant hors mariage. Voyez Jérémie 1:5, Juges 13:3-4, Luc 1:13-15... Vous ne pouvez pas avoir été voyou, connu des femmes, consommé des boissons fortes ou fumé et ensuite devenir pasteur ou devenir prophète de Dieu, quelles que soient les visions que vous avez. Il peut faire l'œuvre de pasteur pour un temps mais il ne peut pas être pasteur. C'est cela.

16   Et un prophète ou un pasteur, cela demande un témoignage… Vous êtes tenus de remplir des obligations sinon, restez tranquilles! Vous voyez ? Si après avoir entendu parler du prophète Kacou Philippe, vous vous retrouvez dans ces conditions, vous ne pouvez plus être pasteur dans ce Message. Je ne parle pas de ceux qui sont venus dans cette condition. Mais dès l’instant où vous avez entendu parler du prophète Kacou Philippe ou si vous êtes venus à ce Message et que vous retournez dans le monde pour commettre ces choses, vous ne pouvez plus jamais être pasteur dans ce Message. [Ndr : L’assemblée dit : « Amen ! »].   

17 De même, si vous êtes pasteur avant le mariage, la loi dit que le sacrificateur aura une femme qui n'a point été touchée. Lévitique 21:13-14 / Ézéchiel 44:22. Et me concernant, Séphora avait vingt ans en l'an 2000 quand je l'avais épousée et je ne savais pas qu'elle était vierge. Et cela, à un temps où il est difficile de trouver la virginité à quinze ans. Et maintenant si un homme a connu sexuellement une vierge avant de l'avoir dotée, aux yeux de Dieu, il n'est pas considéré qu'il a épousé une vierge.

18 Ce que Dieu ne vous a pas donné du Ciel, ne le convoitez pas. Souvenez-vous que dans le Ciel, tous les anges qui avaient voulu avoir un grand ministère comme celui de Gabriel furent précipités sur la terre. Si Dieu vous a envoyé pour une œuvre sur la terre, il vous gardera au milieu de cette pourriture. Le ministère n'est pas une histoire de prêcher vrai ou de crier ou sauter devant les gens, mais c’est aussi une vie.

19 Maintenant écoutez cette parabole que le Dieu des Cieux adresse à l’humanité. Dieu frappa d'aveuglement un village qui lui était très infidèle. Mais dans sa compassion, Il envoya un prophète pour les guérir. Mais ils dirent au prophète : « Nous ne voulons plus voir car depuis notre aveuglement, nous avons tout gratuitement et le monde entier s'intéresse à nous. Excuse-nous donc auprès de Dieu et qu'est-ce qui prouve que c'est Dieu qui t'a envoyé? » Et un jour, le village voisin se concerta et dit: « Nous cultivons, nous souffrons et la terre ne nous donne rien. Nous mourrons de faim alors que le village aveugle a tout en abondance. Allons, tuons-les et prenons leur terre et tout ce qu'on leur a donné. » Et ils prirent des gourdins en plein midi, allèrent au milieu du village aveugle et se mirent à crier: « Venez à nous! Nous sommes venus avec des sacs de riz, de l'huile et des vêtements. Nous sommes le conseil et la fédération des églises, nous sommes vos frères en Christ ». Alors ils sortirent. Mais, le prophète les ayant vus se sauva avec sa famille. Et les voisins en embuscade sortirent et se mirent à les assommer. Les uns criaient: « Ayez pitié! ô Pitié ! ». Ils criaient les mains tendues en avant comme ceci! D'autres criaient: « Mais qu'est-ce qui se passe? Arrêtez-les !!! Arrêtez-les !!! Arrêtez-les !!! ». Frères, c'était triste. Le village aveugle fut anéanti. Mais dans leur angoisse, ils criaient tous: « Nous voulons voir, nous voulons ce prophète, où est ce prophète? Nous voulons voir à nouveau… ». Même ceux qui ne sortirent pas furent tués. Vous voyez ?

20  Comme il en était au temps de Noé, il en sera de même pour cette génération incrédule et ses églises. Que celui qui a des oreilles pour entendre, entende!