Aller en haut de page

Actualités

CONCERNANT LA CONVOCATION DES RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX

CONCERNANT LA CONVOCATION DES RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX :

Moi, Prophète Kacou Philippe, je viens humblement et respectueusement dire clairement aux autorités ivoiriennes que, en tant que prophète, je n'irai jamais à la convocation de qui que ce soit. Et cela, personne ne peut comprendre, parce que j'étais seul à recevoir et à vivre la vision le 24 avril 1993. Et surtout parce que l'humanité n'a jamais vu et connu un véritable prophète vivant comme Moïse, Ésaïe, Jérémie, Daniel et autres. Que personne ne me défende, car je n'en ai pas besoin. Je suis seul et quoi qu'il arrive, comme mon maître Jésus-Christ, je veux être seul. Je suis le seul responsable de tout ce que je dis. Même si quelqu'un voulait m'aider ou me défendre, je n'en ai pas besoin. Je suis heureux d'avoir prêché correctement et je ne trahirai jamais ce que ma bouche a dit. Tout ce que j'ai dit, j'assumerai chaque parole. Même en rêve, je ne trahirai pas. César n'est pas au-dessus de Dieu et son pouvoir n’est pas au-dessus de celui de Dieu. Et après avoir prêché l'Ëglise et l'État, comment puis-je répondre à une convocation de César qui me dit en rouge "DÈS RÉCEPTION" ? Moi un prophète de Dieu. Et pour faire quoi ? Pour qu’on m’enregistre avec les dirigeants musulmans, catholiques, protestants, évangéliques et branhamistes ? JAMAIS, JAMAIS, JAMAIS ! On ne compte pas les animaux et les hommes ensemble.
En tant que citoyen, j'ai ma carte d'identité, mon permis de conduire et tout le reste. Mais en tant que prophète, l'État n'a rien à me demander si ce n'est comment ils feront pour être sauvés.
Je ne veux manquer de respect à personne mais c'est l'État qui s'invite chez moi comme un renard dans ce qui ne le regarde pas. À César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu.