Aller en haut de page

Actualités

MISE AU POINT SUR MA VIE PRIVÉE

MISE AU POINT SUR MA VIE PRIVÉE : 
Chers branhamistes, savez-vous que Exode 20:16 dit : « Tu ne rendras pas de faux témoignage ? » Comment allez-vous réparer tous les mensonges que vous racontez sur moi ? Vous ne croyez pas en moi parce que je suis vivant sinon vous ne pouvez pas me convaincre de péché. Je veux parler de ce qui s’est passé et si le fait d’en parler est mauvais, que Dieu me pardonne. La vérité devant Dieu est que, en 1997, j'avais fait voeu à la grande sœur de celle qui est en blanc sur la photo. Mais je ne l’ai jamais dotée ni couché avec elle. Après un an de fiançailles, j'ai demandé la rupture parce que pendant les fiançailles, elle avait eu des rapports sexuels avec un jeune étudiant, témoin de Jéhovah et selon ce que ce jeune m’a dit en me demandant pardon en sa présence, j'ai décidé de rompre les fiançailles. Et malgré les interventions de son père et du pasteur David, je n’ai pas accepté. La famille de la Soeur était dans l’église et je n’avais rien , je n’étais rien mais son père m'aimait bien. Il avait demandé au pasteur David d'intervenir. Et quand je n’avais pas accepté, le père avait pleuré. Et à une réunion, le pasteur David dans son bureau, en ma présence et en présence de la Soeur et devant les anciens avait prononcé la rupture de nos fiançailles. Je ne sais plus si les parents de la Soeur étaient là. C’était donc fini. Mais ils espéraient tous qu’un jour je change d’avis.
       POURQUOI J'AI ÉTÉ LIVRÉ À SATAN : 
Malgré que les fiançailles étaient rompu, le pasteur David voulait que je reprenne la Soeur sinon je ne pourrais pas faire voeu à une autre Sœur. Plus tard en 2000, j'ai fait voeu secrètement à une Soeur qui avait cru par mon canal et qui travaillait avec moi. J'ai parlé de mariage à cette Soeur et elle a accepté et j'ai informé mes parents. Et mes parents ont entrepris des démarches auprès de ses parents et elle a été dotée. Et j'ai informé le pasteur David qui a refusé d'accepter notre union. Et plus tard les parents de la Soeur ont fait appel à mes parents pour venir prendre la Soeur selon leur coutume. Puisqu'elle a été dotée, elle ne peut plus rester chez eux. Et je ne savais pas quoi faire pour la bénédiction, et la Soeur m'a proposé que son ancien pasteur puisse bénir notre union. Et j'étais obligé d'accepter. Et ce fut fait. Et nous avons habité ensemble dans ma maison avant que je la connusse pour la première fois. Et dans la même semaine, j'ai informé le pasteur David, il m'a livré à Satan avec la Soeur. Et un mois plus tard, il m'a rappelé pour me dire que je pouvais venir au culte avec la Soeur. Et je venais au culte avec la Soeur. Tout allait très bien. Et plus tard, en mars  2002, j'ai eu une visitation m'indiquant que le temps de mon ministère était maintenant venu. Et je suis allé dire au pasteur David que je n'allais plus venir au culte. C'est en paix que je les avais quitté. Mais ma femme continuait avec eux. Et moi je n’allais plus au culte mais j’allais saluer le pasteur David chez lui à la maison. Mais un jour, au culte funéraire d’un Frère du nom de Kouadio Guy, un bienfaiteur pour moi, je suis allé au culte là-bas mais plusieurs avait refusé de me serrer la main ou de répondre à ma salutation. Je n’étais pas le bienvenu. Et c’est ainsi que j’ai coupé tout contact avec eux. 
       LA PHOTO CI-DESSOUS : 
Cette photo est à l'occasion du mariage de Félix Ampoh, celui qui est en veste avec sa fiancée en tout blanc à sa gauche. C'est autour de 1998. Je ne m'occupe pas de la vie privée des gens, mais je  suis étonné de le voir brandir ma photo. Il était prédicateur, enseignant de l'école de dimanche mais il avait enceinté sa fiancée avant le mariage et il ose m’attaquer aussi. Que Dieu me pardonne pour ce que je vais dire mais  là où la mariée est arrêtée, elle est enceinte et elle est en blanc comme si elle est vierge. On m'avait livré à Satan pour rien mais lui, on ne l'avait pas livré à Satan et il continuait d'enseigner à l'école de dimanche. Je les laisse avec leur conscience. Et je dis merci à Dieu car j’ai vaincu dans leur église qui était une véritable porcherie de péché où la sainte cène était organisée chaque fin de mois pour soulager les consciences. 
       INTERPELLATION : Moi Kacou Philippe, vous osez me traiter de pervers sexuel ? Moi que mes parents croyaient impuissant sexuel ? Tous mes petits frères avaient des enfants et moi, je ne connaissais pas de femme. Moi je suis un pervers sexuel ? C’est par révélation que vous le dites ?  D'accord, je considère que c’est Dieu qui vous a révélé cela mais sachez que ce n’est pas pour ma vie pure que je suis prophète mais c’est à cause du Message que j’ai reçu le 24 avril 1993 et c’est à cause de ce Message que ces milliers de personnes croient en moi à travers le monde entier. Si vous croyez que si vous étiez en Israël, vous auriez dit: « AMEN » à David tuant Urie et prenant Bathshéba, vous saurez qu’un prophète, ce n’est pas sa vie mais son Message ! Un mauvais arbre ne peut pas produire un bon fruit. En ce début d'année, c’est ce que je vous donne. Quoi que vous dites ou qui que vous soyez, c’est moi Kacou Philippe qui suis votre prophète avec qui vous avez vécu sur la terre.