Aller en haut de page

Actualités

PASTEUR JEAN RADINE ENDJANDJI DE CENTRAFRIQUE (01.01.2018)

Pasteur Jean Radine Endjandji de Centrafrique (01.01.2018).

Jean Radine Endjandji est mon nom, je suis centrafricain, vivant dans une ville située à l'est à 385km de la capitale (Bangui), je fus pasteur des églises coopérations évangélique, je fus un grand persécuteur du prophète Philippe KACOU, pendant deux ans. Ma dernière publication contre ses disciples fut ceci : "Vous les adeptes de KACOU, attribuez vous un nom, parce qu'on vous compare toujours à nous les chrétiens, attribuez vous soit : kacouites, kacoutiers, kacouphilippiens ou autres," tout ceci dans l'ignorance pensant que je suis dans la raison et ce jour j'ai reçu beaucoup de "like" et ça faisait ma fierté. Mais un jour, je voulais télécharger l'application officielle du livre de Philippe KACOU dans l'intention de découvrir des mots pour les retourner contre lui comme je le faisais pour le coran. Mais hélas, en lisant les premiers chapitres, j'étais très très énervé mais quelque chose me poussait à continuer la lecture. Quand je continuais la lecture, j'ai découvert plus de vérités qu'il n'y a nul part. C'est ainsi que j'ai cherché l'adresse du prophète que je lui ai demandé pardon, et j'ai abandonné ma carrière de pasteur pour reprendre a zéro avec lui. En réalité ceux continuent de vomir du n'importe quoi sur ce prophète ne font que accumuler leur péché. Écoutez d'abord ce prophète en lisant tous ses 128 chapitres avant de porter vos jugements. Je vous dis en vérité que tous ceux qui quittent l'islam pour une église ou ceux qui quittent une église pour l'islam, ne font que changer de cellule de prison. Et à tous ceux qui endurcissent leur coeur pour combattre le prophète et son message je vous dis comme le prophète de prendre le sang du serpent qui rampe dans la brousse et votre sang vous-même, faites le test d'ADN prouvez nous le résultat, si vous n'êtes pas réellement le fils du serpent. Chers amis rien ne sert de se faire voir sur les médias mieux vaut pour moi la honte ici bas et d'héritier le paradis que de me venter pour aller en enfer. Le livre de Philippe KACOU est comme un terrain rocailleux que tout le monde a de la peine à cultiver. Mais a ceux qui ont pris la peine de cultiver, malgré les roches qui blessent, ils ont découvert un gisement d'or, de diamant et toute sorte de richesses du sous sol, ils deviennent riches plus riches à tel point que ceux qui ont choisit la terre moelleuse viennent mandier chez eux. J'ai parlé, j'attends les insultes des fils du diable.
(Ci-dessous, le premier culte le dim. 31 décembre avec les premières personnes qui m'ont suivi).