Aller en haut de page

Actualités

LE PROPHÈTE KACOU PHILIPPE INTERPELLE LA CÔTE D'IVOIRE

PROCÈS DU PROPHÈTE KACOU PHILIPPE

RÉACTIONS DE LA PRESSE 1/2

(Soir Info N°6497 du 04 & 05/06/2016)

 

 

PROCÈS DU PROPHÈTE KACOU PHILIPPE

RÉACTIONS DE LA PRESSE 2/2

(LE NOUVEAU COURRIER N°1446 du 06/06/2016)

 

LE PROPHÈTE KACOU PHILIPPE INTERPELLE LA CÔTE D'IVOIRE

 

Le Prophète Kacou a été arrêté par les renseignements généraux de Côte d'Ivoire le vendredi 13 Mai 2016.

Derrière cette arrestation : Les églises évangéliques de Côte d'Ivoire. Au lieu d'organiser un débat ou une confrontation devant la presse. Une affaire purement religieuse est portée devant les tribunaux. Et le Prophète Kacou est accusé de : Défiance à l'autorité publique, incitation à la haine religieuse et radicalisme religieux.

Il a passé 5 jours à la brigade des renseignements généraux. De là, il a été transféré à la DITT, une autre branche de la police. Après les interrogatoires, il est transféré dans la nuit du 18 mai 2016 au sous-sol de la préfecture de police du Plateau où il passera les nuits les plus dures de sa vie avec l'arrivée de centaines de raflés.

Le vendredi 20 mai 2016, il est transféré au parquet. De là, il sera placé sous mandat de dépôt et transféré à la MACA, la grande prison d'Abidjan avec un seul chef-d'accusation : "Incitation à la haine religieuse". Pour la première fois, un homme de Dieu est en prison pour ses propres convictions religieuses qu'il n'impose à personne. Le vendredi 03 juin 2016, il comparaît devant le tribunal de première instance d'Abidjan.

En plus du juge et du procureur de la République, les églises avaient deux avocats (un le vendredi et un autre le lundi). Le Prophète était seul, sans avocat. Pendant plus d'une heure, ils chercheront en vain à coincer le Prophète Kacou. A la fin du procès, le procureur Yéo a requis 10 ans de prison ferme parce que le Prophète dit être le seul vrai Prophète de Dieu sur la terre et qu'une femme n'a pas le droit de prêcher dans une église. "En quoi cela gêne-t-il quelqu'un dès l'instant que le prophète n'oblige personne à croire en cela ?", se demande la foule.

 À l'annonce des 10 ans de prison, des fidèles d'églises évangéliques dansaient devant le tribunal injuriant le Prophète qui avait les menottes aux poignets. Même les musulmans étaient étonnés.

Au moins, tous sont d'accord que le Prophète Kacou lui-même n'a rien fait de mal mais c'est à cause de ses fidèles qui auraient fait les caricatures sur internet en réponse à une dame qui traitait le Prophète Kacou de Boko Haram spirituel. Mais le juge qui est pourtant musulman a mis le verdict en délibéré pour le lundi 6 juin 2016.

Le lundi 6 juin, le Prophète est condamné à 1 an de prison ferme avec 5 ans de privation de ses droits. Mais une question reste toujours sans réponse : "Qu'a-t-il fait ?". Rien ! Donc, qu'on le laisse partir à la maison. Il faut noter que le Message du Prophète Kacou Philippe compte plus de 20 églises dans des pays comme le Congo Kinshasa et l'Angola. Plus de 10 églises au Cameroun, Gabon, Brésil,... 

Le Prophète Kacou a saisi les organismes de droit de l'homme et tous ceux qui étaient censés avoir un cœur pour la vérité mais rien n'a été fait. Aucun religieux. Pour un problème de doctrine, la Côte d'Ivoire qui se dit laïque devait dire simplement : « Comme il n'y a pas de bagarre et que c'est une simple question de "une femme doit prêcher", "une femme ne doit pas prêcher", allez régler tranquillement cela ». La Côte d'Ivoire laïque devrait dire : "Vous pouvez organiser un débat télévisé et on verra qui est-ce qui a raison. Ce n'est pas une affaire de tribunal. Même si ses fidèles ont mal agi, est-ce que vous lui avez dit cela et il ne vous a pas écouté ?". Si mon fils salit le mur de mon voisin, est-ce au tribunal, les menottes aux poignets qu'on me dira ce que mon fils a fait ? C'est avec les menottes aux poignets que le Prophète Kacou apprendra que ses fidèles auraient insulté des chrétiens sur internet et qu'il mérite 10 à 20 ans de prison ferme. Le Maître Jésus-Christ lui-même a été traité de Béelzébul et Il n'a pas appelé les soldats romains.

Et pour le procès, le tribunal a choisi le grand procureur Yéo lui-même. Avant la tenue du procès, ils ont ordonné que tous les téléphones soient éteints. Et juge et procureur et avocat se déchaînent contre le Prophète. Et on lui dit de ne pas utiliser de versets bibliques parce que c'est un tribunal et non une église. C'est à peine qu'il pouvait arracher la parole.

Depuis les renseignements généraux jusqu'au tribunal en passant par la DITT, c'est la même chose. À la DITT, il n'avait pas le droit d'être assisté alors que le procès verbal dit qu'un avocat, un parent ou un ami pouvait l'assister. Le prophète a dit : "Ils ont fait sortir M. Koné qui était là pour m'assister comme ami. On m'a interdit d'avoir un stylo en main. Et on m'a dit que c'est le code de procédure pénal qui le dit".

Et jusqu’à présent, tous les ivoiriens regardent cette méchanceté sans rien faire. Ce qui signifie que c'est la volonté de tous les ivoiriens. 

 

Apôtre Aman Martin

08000789 – 01195181
01198636 – 01191935